Actualités

  • Assemblée Générale et Journée ARTEA
    SAMEDI 29 Septembre 2018

    PROGRAMME : « RELAXATION THERAPEUTIQUE BERGES ET ANGOISSE »




    Fabrice Fouchères, Psychiatre, Psychanalyste (CMPP Bonneuil)
    « L'angoisse nous laisse sans mots et sans objet pour se poser, et voisine plus ou moins avec la détresse. C'est le corps qui se manifeste du simple malaise à l'agitation en attente d'une main de corps et de mots pour se représenter et se nouer. L'angoisse est un concept frontière. Pour Freud elle participe de la constitution du Moi qu'elle borde. Pour Lacan elle est angoisse devant le Réel et a à voir avec un point origine. Nous faisons l'hypothèse que la relaxation dont la technique articule nomination, sensation, représentation intervient en ce point, et qu'elle permet et relance des processus de nouage-symbolisation qui participent de la construction du sujet. »

    Anne-Marie Pécarelo, Psychologue, (UPPEA Hôpital Ste Anne, Paris)

    Clinique

    Dominique Durazzi, Psychiatre, Psychanalyste (Paris)
    « L’angoisse est un affect partagé par tous les humains ; elle n’est souvent perceptible que par les défenses ou les symptômes mis en place pour s’en protéger. Chez l’enfant elle peut générer une clinique protéïforme. Notre réflexion est marquée par notre long travail au Centre Référent pour les Troubles d’Apprentissage de St Anne. Cette unité a deux particularités: d’une part longtemps dirigée par Jean Berges elle a vu naitre et se développer la méthode de relaxation qui porte le nom de ce dernier, d’autre part au titre de Centre Référent elle accueille en deuxième intention des enfants souvent démunis dans leur capacités symboliques et imaginaires. La relaxation constitue pour eux un abord thérapeutique précieux. »

    Jérôme Scalabrini, Psychologue, (UPPEA Hôpital Ste Anne, Paris)

    Clinique

    Marika Bergès,Psychanalyste (Paris)

    « plusieurs modalités d’expression de l’angoisse chez l’adolescent et chez l’adulte selon la structure de la personnalité »

    Lis Haugaart,Osvaldo Cariola, Psychologues, Psychanalystes, (Copenhague, Danemark)
    L’angoisse dans la relaxation
    « En partageant avec vous, deux expériences d’intervention de relaxation thérapeutique ,(dans une classe de grande section maternelle pendant 8 mois de l’année scolaire, et dans une maison d’accueil pour des migrants à Copenhague, aussi pendant presque un an), nous allons parler de l’angoisse telle qu’elle se manifeste à partir du moment où le sujet s’allonge et se donne à l’expérience de sentir quelque chose dans son corps, pas sans la présence des autres (8 enfants, 3-4 migrants) et des thérapeutes (2-3). La perte du regard qui suggère une sortie du miroir peut en effet provoquer de l’angoisse. Nous allons mentionner brièvement le parcours d’un petit bout d’homme qui s’est levé aussitôt en exclamant « je suis mort » pour ensuite, à partir de notre expérience avec des migrants (demandeurs d’asile, etc.), élaborer théoriquement (c’est-à-dire cliniquement) ce que la relaxation thérapeutique peut apporter par rapport à l’angoisse, dans un dispositif qui s'articule d'une relation au corps, voir à l’Autre , c’est à dire ce qui nous détermine , au-delà des parents , notamment l’ordre du langage dans lequel nous sommes pris , bien avant d’exister . »


    Anne-Cécile Noël Da Silveira, Psychomotricienne (Lyon)
    « La clinique autour du corps en hôpital gériatrique »

    “Au cours du vieillissement, les transformations corporelles, psychologiques et sociales s’accélèrent, la dépendance (affective, relationnelle, physique) est croissante à l’inverse de l’enfant, le solde temporel s’amenuise. L’individu est soumis alors à des remaniements psychiques, corporels et identitaires considérables, bien souvent banalisés. La clinique de la psychomotricité en hôpital gériatrique se confronte à cette crise de la sénescence, ardue à dépasser, qui peut être aussi lue sous l’angle du rapport à la mort. Le projet de soigner aux étapes ultimes de l’existence convoque une réflexion autour du corps sujet, désirant, dans laquelle la pratique de la Relaxation Thérapeutique Bergès a toute sa place. Le soin s’articule alors autour de la restauration de la mobilité, mais laquelle?”

  • Les Actes de la la journée Artea 2017 « RELAXATION THERAPEUTIQUE BERGES ET DOULEUR » sont disponibles dans la rubrique nos articles

  • La relajacion terapeutica en el niño (version espagnole)


    Nous avons le plaisir de vous présenter la version espagnole de notre livre traduit par María Tuirán Rougeon, Psychologue Clinicienne à l’Hôpital de Voiron en addictologie, Psychanalyste membre de l’A.L.I., qui nous l’espérons, sera largement diffusé dans les pays de langue espagnole.Plus de détails dans la rubrique Nos Livres



    Aperçu couverture
  • Il rilassamento terapeutico nel bambino (version italienne)


    Nous avons le plaisir de vous présenter la version italienne de notre livre traduit par Mr Franco Boscaini, Psychologue psychomotricien, Directeur du Centre italien d'Etude et de Recherche en psychologie et psychomotricité à Vérone (Italie).Plus de détails dans la rubrique Nos Livres



    Aperçu couverture
  • La relaxation Thérapeutique chez l'enfant


    Plus de détails dans la rubrique Nos Livres



    Aperçu couverture
  • - La revue « Evolutions Psychomotrices » entièrement consacrée à la Relaxation Thérapeutique Bergès


    La revue « Evolutions Psychomotrices » entièrement consacrée à la Relaxation Thérapeutique Bergès Plus de détails dans la rubrique Nos Livres



    Aperçu couverture
  • Les écrans de nos enfants :

    Le meilleur ou le pire ?


    Marika BERGES-BOUNES, Jean Marie FORGET
    Avec la participation de Sandrine CALMETTES, Catherine FERRON, Christian REY

    Plus de détails dans la rubrique Nos Livres
    Apercu couverture
  • Nous vous invitons à remplir la fiche de renseignement (rubrique Annuaire) , pour nous permettre une mise à jour régulière de vos adresses professionnelles .

  • La cotisation ARTEA est toujours de 35 euros ( décision AG 2017) pour l'année 2018.